Mes réflexions

S’offrir des vacances… Ne serait-ce que pour changer de décor et prendre le temps de se retrouver dehors à jouer, à flâner ou simplement à s’amuser, pour réapprendre à apprécier et se laisser imprégner par un sentiment de liberté. S’offrir des vacances pour retrouver, comme au temps de l’enfance, cette façon de s’émerveiller devant ce qui devant soi peut se présenter, afin de pouvoir s’ancrer pleinement et savourer totalement le moment présent. S’offrir des vacances et marcher avec confiance dans la forêt ou sur une plage, en découvrant de nouveaux paysages, en empruntant des routes inconnues sur des chemins perdus simplement faire de nouvelles découvertes et ouvrir les yeux sur cette planète qui nous offre généreusement abondance et divertissements… Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière (2019-07-19-GD)© (photo : pixabay)
Savoir garder espoir… Lorsque la vie devient sombre et qu’autour tout s’effondre; que l’on se retrouve seul au bord de la falaise, à crier que les malheurs se taisent, et que les épreuves s’arrêtent; parce qu’aujourd’hui la tempête nous empêche d’avancer mais demain elle pourrait faire partie du passé. Savoir garder espoir même si tout autour semble noir, et que certains jours nous avons le souffle court de trop de retenu ou de trop de surplus parce que tout fini un jour par passer peu importe notre volonté. Savoir garder espoir pour éloigner le désespoir mais surtout pour s’offrir encore le pouvoir et le bon vouloir de regarder vers demain en ouvrant les mains pour cueillir avec confiance de nouveaux jours remplis d’espérance… Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière (2019-07-11-GD)© (photo : pixabay)
Quand l’amour s’en mêle… il jette bien loin dehors ce qui inutilement nous fait du tort. Il secoue les sentiments froissés avant que les cœurs ne soient blessés et déploie sa force inconnue bien au-delà de ce que l’on aurait cru. Quand l’amour s’en mêle le temps devient si précieux qu’il ne se perd plus à trouver lequel entre les deux est le vainqueur ou le perdant le bon ou le méchant car il s’affaire plutôt à continuer de bâtir ce qui aurait pu complètement se détruire. Quand l’amour s’en mêle Le pardon n’est jamais loin et c’est à ce moment que le meilleur de soi survient, que l’égo cède sa place à la compassion avec ouverture et compréhension. Quand l’amour s’en mêle rien ne lui résiste et il subsiste aux pires tempêtes qui souffle dehors si l’on y croit encore… Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière (2016-06-29-GD)© (photo : wallpaperup.com)

Cumuler des souvenirs…

C’est d’abord profiter du temps présent
pour ensuite se rappeler de beaux moments;
c’est participer aux bonheurs de notre vie
avec notre amour, notre famille et nos amis(es)
en organisant des activités
des sorties et des rencontres parfois improvisées
tout en jouissant pleinement du temps qui passe
et en cumulant des moments d’extase.

Cumuler des souvenirs
c’est meubler son passé
en étant occupé
à bâtir un pont
avec un hier que nous contemplerons
avec tendresse et émotion
à la mémoire de ces souvenirs qui longtemps nous habiterons. 

Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière
(2016-06-27-GD)©
(photo : chainimage.com)

Mettre de la couleur…

Dans sa vie 
tout comme dans nos relations avec nos amis
pour égayer chaque moment
qui est unique et devient avec le temps
un doux souvenir 
que l’on aimera chérir
parce qu’à la fin, c’est tout ce qui importe
et c’est en soi, tout ce que l’on porte.

Mettre de la couleur 
pour s’épanouir avec ce qu’il y a de meilleur,
pour aller puiser ce qu’il y a de plus beau
parce que la vie est un grand cadeau
qui nous est donné avec générosité,
mais encore faut-il savoir l’apprécier.

Mettre de la couleur
ne serait-ce que pour changer son humeur,
c’est se donner le pouvoir de colorer
les moments de notre journée
mais encore plus d’avoir le privilège de transformer
le temps qui nous est octroyé
en fragments de bonheur
en ouvrant bien grand son cœur…

Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancièere
(2019-06-18-GD)©
(photo : Pixabay)

Être complice… c’est partager ses couleurs et créer avec bonheur un lien particulier en amour ou en amitié; c’est savoir s’aligner sur la même branche et réussir à se comprendre à travers le silence. Être complice c’est s’aventurer sans malice dans un univers de connectivité que seuls deux personnes peuvent créer; c’est se retrouver au diapason avec quelqu’un que nous aimons parfois même en développant un langage non verbal pour communiquer de façon originale. Être complice c’est accepter que l’on tisse en soi et l’autre ce petit quelque chose qui s’avère bénéfique sans nécessairement être excentrique mais qui apporte avec douceur la complicité entre deux cœurs… Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière (2018-07-17-GD)© (photo : images de rêve)
Faire le vide… Pour mieux contempler l’horizon, pour mieux comprendre la complexité de nos émotions mais aussi pour avoir une meilleure vision de ce que profondément nos désirons. Faire le vide pour y voir un peu plus clair, pour que certaines choses s’éclairent car même au milieu du désert l’on peut trouver la source de nos misères en scrutant au loin nos intuitions qui justement nous guiderons. Faire le vide pour redécouvrir le silence et calmer nos idées qui dansent, pour que l’on puisse laisser entrer un vent de calme et de sérénité et pouvoir enfin mettre sur pause les tourments que la vie nous cause pour simplement écouter notre fort intérieur qui timidement nous parlera avec douceur Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière (2016-07-08-GD)© (photo : architecturedesign.net)
Savoir laisser passer… En toute conscience les choses de peu d’importance qui nous font perdre du temps et nous renvoient sournoisement sur des chemins sans fin matin après matin en nous faisant faire des détours et consumant notre énergie jour après jour. Savoir laisser passer afin de volontairement éviter de s’enfoncer dans le néant et d’y perdre ses talents pour des choses inutiles et des raisons futiles qui nous font trébucher pour nous empêcher d’avancer. Savoir laisser passer peut parfois éviter de longues discussions ou d’inutiles réflexions laissant ainsi pour chaque journée la chance de mieux les apprécier… Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière (2018-06-28-GD)© (photo : natBG.com)

Faire une place…

Pour accueillir quelqu’un ou quelque chose de nouveau
pour passer à une autre étape et accepter un renouveau
afin de se permettre d’avancer
et de continuer à évoluer
à travers de nouvelles découvertes
et ainsi franchir de grandes portes ouvertes.

Faire une place
afin que puisse refaire surface
une gamme d’émotions
que l’on a camouflée dans les tréfonds
de nôtre être fragilisé
par de difficiles expériences passées.

Faire une place
signifie parfois que l’on accepte et que l’on se détache
de ce qui n’a plus de raison de subsister
car cela nous empêche de continuer;
c’est aussi de se donner la chance de décider
et d’un grand coup de balais de chasser
ces habitudes ou mauvais comportements
qui nuisent à notre épanouissement
car pour qu’il y ait une place
il faut d’abord se dégager de ce qui nous agace…

Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière
(2018-06-22-GD)©
(photo : billstock.com)

Rechercher le calme…

En s’éloignant de la turbulence
qui nous fait courir dans tous les sens,
en s’avançant avec confiance
vers ces lieux remplis de silences
qui nous connectent avec cette partie de soi
perdue dans le brouhaha

Rechercher le calme
quand notre vie tombe en panne
suite à certains événements
ou à un grand épuisement
afin de retrouver l’équilibre
et d’atténuer la fatigue.

Rechercher le calme
peu importe ce qui se trame
pour choisir comme cible
de revenir à cet endroit paisible
afin de retrouver cette sérénité
qui se cache dans des lieux éloignés
dans lesquels nous sommes libres de retourner
chaque fois que nous nous sentons chavirer…

Guylaine Daigneault – Auteure, parolière, romancière
(2019-06-12-GD)©
(photo : pixabay)

À propos de la parolière

Guylaine Daigneault est auteure de chansons populaires depuis douze ans. Cette artiste cumule Plus de 25 ans d’expérience dans le domaine musical et 15 ans dans l’écriture de roman.

Contactez-moi

(514) 916-1186

guydai@hotmail.com

Share This